Le jardin suspendu

SURélévation / RéHABILITATION

BUREAUX + LOGEMENTS

Commande directe – projet suspendu

MOA : PRIVÉ
site : PARIS 17ème
budget : 2 400 000 € HT
surfaces : 1 100 m² SP
calendrier : projet suspendu
MOE : Fanny Rozé architecture
+ WOR INGENIERIE                                    + MOTEEC INGENIERIE

silhouette

SITUATION

concept
Contexte :
Le bâtiment à surélever est un hôtel particulier de la fin du 19ème siècle situé le long d’une grande avenue parisienne. Il est entouré de plusieurs bâtiments classés aux monuments historiques et il a lui-même été remarqué par la Commission du Vieux Paris, notamment pour les décors Art Nouveau en bois réalisés par Louis Majorelle qui ornent une pièce du rez-de-chaussée.
Le bâtiment abrite actuellement des bureaux qui seront conservés dans le cadre du projet de surélévation. Les étages ajoutés sont eux destinés à l’habitation.
Composition :
Le projet de réaménagement des bureaux s’est fait dans le respect des matériaux d’origine, il permet la mise en valeur du patrimoine existant.
La surélévation a été imaginée en fonction du site et de ses atouts. Afin de moderniser son intégration, l’usage du bardage aluminium a été envisagé. La teinte a été choisie en rappel de celle des toitures zinc avoisinantes. Un système de double peau homogène permet d’intégrer les ouvertures ainsi que leurs occultations, et les gardes corps des terrasses en retrait en partie haute. La perforation des volets coulissants et des garde-corps permet de proposer une transparence et d’offrir une certaine légèreté à l’ensemble de la façade. Ce dispositif fait vibrer la façade en fonction des usages des habitants. Enfin, pour dynamiser la façade, une boîte en surplomb a été créée dans les étages hauts comportant les es¬paces extérieurs des logements. Cet évènement anime le projet en surélévation et correspond à la réinterprétation moderne des bow-windows des bâtiments environnants datant de la fin XIXème, début XXème.
Programme et fonctionnement:
La mixité de programme s’est traduit par un travail sur les espaces extérieurs. Les logements bénéficient tous d’espaces extérieurs soit en balcons protégés par des panneaux vitrés coulissants, soit en terrasse végétalisée dans les étages supérieurs. Les retraits imposés par le PLU ont permis de créer un grand espace extérieur partagé, comme un jardin suspendu, au dernier niveau. Cette terrasse est destinée à l’usage des logements et des bureaux.
façade existante
façade projet

 

COMMANDE DIRECTE